Le comité de rédaction des AAT

La revue sur les Actualités en Analyse Transactionnelle (AAT) existe grâce à eux : les membres du Comité des AAT.

Ils sont bénévoles, multi-champs et de différents pays. Découvrez leurs parcours et les raisons de leurs investissements dans votre revue des AAT. Si vous souhaitez rejoindre cette équipe ou obtenir plus d’information sur comment écrire pour les AAT, contactez-les via cet email.

Catherine Frugier – CTA (E)
Directrice de la rédaction

Ingénieure de formation, j’ai enseigné les sciences physiques en lycée de 1987 à 2011. J’ai découvert l’analyse transactionnelle en 1995, et très vite elle m’est devenue un appui précieux, au niveau pédagogique, au niveau de la gestion du groupe et au niveau relationnel. Je suis CTA en Education depuis 2003. Puis je me suis tournée vers les sciences humaines et j’ai obtenu un master 2 recherche en sciences de l’Education. Ce parcours universitaire très riche m’a permis de découvrir une palette de disciplines telles que l’anthropologie, la sociologie, les neurosciences, la psychanalyse… ainsi que les multiples faces de la recherche en sciences humaines. Puis je me suis tournée vers la psychothérapie et en 2017 j’ai débuté une activité de psychopraticienne, en gestalt et analyse transactionnelle.
Je suis très attachée à la reconnaissance de l’analyse transactionnelle. Pour cette raison, je participe à la vie de l’IFAT depuis 2002 (2002-2005 secrétaire générale; 2006-2008 responsable de la délégation éducation ; 2008-2010 trésorière).
Je suis entrée au comité de rédaction en septembre 2011, avec le désir de mettre mes compétences au service de la diffusion de l’analyse transactionnelle, et mon parcours universitaire en arrière-plan. Directrice de la rédaction depuis fin 2012, je veille à la structure, et j’assure les liens avec le responsable d’édition et avec le CA de l’IFAT. Le comité a un rôle de sélection mais aussi de soutien à l’écriture. Les décisions se prennent au cours de discussions parfois vives. J’aime ces temps d’échange. J’aime aussi accompagner un auteur dans la finalisation de l’écrit en vue de sa parution.

Patrick Bailleau – RM
Responsable d’édition

Économiste et juriste de formation, j’ai d’abord exercé le métier de journaliste économique puis de conseil en développement local auprès de chefs d’entreprises et d’élus locaux en France et en Europe. Je ne suis venu que tardivement à l’analyse transactionnelle. Mon premier contact avec l’AT a d’abord eu lieu avec une formation en organisation à ATORG, puis j’ai basculé vers la psychothérapie en suivant le cursus de l’EAT-Paris. Aujourd’hui, je suis en « formation permanente » avec William Cornell à ATRIUM-Genève. J’exerce comme psychopraticien dans le Sud-Ouest depuis octobre 2011.
Responsable d’édition des AAT, j’y conjugue à la fois mon goût pour l’écrit et sa diffusion. J’ai traduit quelques articles pour les AAT et deux ouvrages. Le premier avec Tina Bezzola : « Une vie pour être soi » de William Cornell (Éditions Payot) et le second toujours de William Cornell : « Expérience somatique en psychanalyse et en psychothérapie » publié aux Éditions NORPPA. Cette dernière est une maison d’édition spécialisée dans la publication d’ouvrages de sciences humaines que j’ai créée avec quelques amis.
Enfin, j’assure dans le Lot la présidence d’une association de mandataires judiciaires (tutelles et curatelles) et de chargés de mission en insertion plus particulièrement spécialisés dans le handicap.

Martine Mainenti – CTA (O)
Membre du Comité AAT

Après des études littéraires j’ai travaillé 10 ans à l’étranger, en particulier aux États-Unis.
C’est ainsi que j’ai découvert l’Analyse Transactionnelle à New York à la fin des années 80, à titre personnel d’abord.
De retour en France, j’ai créé mon activité de formatrice et consultante tout en préparant la certification en AT dans le champ des organisations. Certifiée depuis 1997, je suis attachée à développer et faire connaître l’apport d’Éric Berne pour la compréhension et le pilotage des groupes et des organisations, approche précieuse pour les leaders pour se situer et prendre des décisions dans la complexité. J’interviens dans les organisations en coaching d’équipes et dans de grandes collectivités et des associations sur les problématiques sociétales.
Je suis membre du Comité de rédaction des AAT depuis fin 2016, pour contribuer à ce que l’Analyse Transactionnelle continue à se faire connaitre dans l’ensemble de ses champs d’intervention et dans sa diversité.

France Brécard – TSTA (P)
Membre du Comité AAT

Je suis Psychopraticienne certifiée en analyse transactionnelle en 1993, Formatrice et Superviseuse (TSTA) certifiée par l’EATA (European Association for Transactional Analysis) en 2003. Et Titulaire du CEP (Certificat Européen de Psychothérapie).
En plus de mon activité de formatrice et de thérapeute, je suis attirée et intéressée par la lecture et l’écriture. C’est ce qui m’a motivée à entrer au comité de lecture des AAT. J’aime découvrir de nouveaux auteurs, les aider, le cas échéant, à mettre en forme leurs idées. Je suis très attachée au travail en équipe et j’apprécie l’atmosphère de nos réunions du comité de lecture. Un travail utile, fait dans le sérieux mais aussi la joie et la bonne humeur.
Je suis aussi auteur de plusieurs articles et d’ouvrages dans le domaine de la psychologie : « Se libérer des relations toxiques » chez Eyrolles, Le Grand livre de l’analyse transactionnelle chez Eyrolles avec Laurie Hawkes), « La forteresse Pierre et Paul » aux Éditions NORPPA. Enfin, l’article ”la lutte avec nos démons, pourquoi nous n’écrivons pas…plus“ a remporté le prix Raymond Hostie en 2016.

Françoise Hénaff – PTSTA (E)
Membre du Comité AAT

Superviseure et formatrice en analyse transactionnelle, Coach en éducation et relations humaines, j’accompagne des enseignants, des enfants, des jeunes, des parents, des équipes éducatives. J’ai co-écrit un livre avec Agnès Le Guernic et Christiane Salon : « Un élève est aussi un enfant » publié en 2012 chez Interéditions.
J’ai rejoint le comité de rédaction des AAT en 2014 motivée par le développement et la diffusion de l’AT. Les AAT sont un support indispensable à la dynamisation de l’analyse transactionnelle. La revue permet la communication des évolutions théoriques et constitue un outil précieux pour la transmission et la formation des futurs analystes.

François Vergonjeanne – CTA (E)
Membre du Comité AAT

Je suis membre de l’IFAT depuis 1987et certifié CTA-E depuis 1997.
Passionné par tout ce qui concerne le vivant (études de biologie et d’agronomie), l’AT est pour moi une façon de nommer ce qui touche à l’invisible de l’humain. Quand j’ai découvert le livre de Berne sur les groupes et les organisations, j’ai eu des frissons : la similitude entre la description sociologique des groupes et celle des organismes vivants était frappante. Alors, j’ai creusé cette partie de l’AT. Depuis j’ai écrit un ouvrage sur la question, des articles dans les AAT, et fait œuvre de prosélytisme auprès de mes clients (Entreprises, ONG, Associations 1901, etc.) pour promouvoir l’AT et la théorie des organisations de Berne.
Au comité de rédaction des AAT je contribue à cet élan de diffusion par l’écrit de cette façon de lire le monde qu’est l’analyse transactionnelle. Car je crois que la connaissance aide à bâtir un monde plus humain, plus vivant.

Christian LOEHLE – CTA (P)
Membre du Comité AAT

Je suis, psychologue, analyste transactionnel certifié en champs psychothérapie, et je travaille à Lausanne (Suisse Romande) comme psychothérapeute indépendant.

Dès le début de mes études universitaires, mon intérêt s’est tourné vers l’approche psychanalytique du développement humain et de la souffrance. Pourtant, la posture psychanalytique, assez en retrait, ne me convenait guère. C’est au cours d’un stage de psychologue que j’ai découvert l’analyse transactionnelle. Et j’y ai trouvé une séduisante conciliation entre l’approche psychanalytique et le type de relation à laquelle j’aspirais avec le client. Aujourd’hui, mon cursus comprend également de solides apports issus de la psychothérapie intégrative et de l’approche psychocorporelle de Cornell.

Mon parcours professionnel m’a permis d’œuvrer dans des milieux spécialisés aussi divers que la traumatologie, dépendance, ou encore autisme, avant que j’ouvre mon activité professionnelle exclusive.

En 2017, j’ai rejoint le comité d’édition des AAT. J’y trouve un moyen de participer à la vie associative de l’AT, tout en m’enrichissant des apports généreux de ces collègues qui se font écrivains.

Brigitte EVRARD – TSTA (P)
Membre du comité AAT

Belge, membre de l’ASSOBAT, je suis membre du comité de rédaction depuis 2015.
Si la pratique de mon métier de psychothérapeute, de formatrice et superviseure a été le cœur de mon travail, j’ai depuis toujours un goût assez prononcé pour la lecture et la théorie en particulier.
Cet intérêt m’a stimulée à approfondir et élaborer les concepts AT en participant à des séminaires, en écrivant des articles, en cherchant à répondre aux questions que me posaient les participants des formations que j’animais.
M’engager à participer au comité de lecture des AAT m’a paru une évidence. Je pense en effet que c’est de cette manière que je contribue de la manière la plus juste à la vie de nos associations.

Agnès Duhamel
Relectrice AAT

1991, un diplôme d’Assistante Sociale en poche, je suis déjà à 25 ans dans le champ de l’écoute quand passionnée de psychanalyse, je prends place sur un divan Freudien que je ne quitterai qu’onze années plus tard pour à mon tour explorer d’autres inconscients.
C’est mon mari qui me parle le premier de l’AT alors que je travaille dans les RH d’un grand groupe sur un projet de prévention de l’addiction à l’alcool.
Claude-Marie Dupin en 1996 me propose d’intégrer la première « promo » de ce qui sera bientôt l’EAT Paris. Je travaille avec Gysa, Jean-Pierre, Georges, Anne et tous les autres et rejoins en 2000 le groupe de supervision de France Brécard.
En famille je quitte la France en 2004 pour le Maroc et trois ans plus tard je crée un cabinet à Rabat.
Nouvelle culture, clientèle marocaine mais aussi expatriée, problématiques différentes, mon cadre et ma zone de confort sont bousculés. Je révise mes fondamentaux, psychanalyse et AT, et rajoute une bonne dose de thérapie existentielle en prenant dans cet « ailleurs », la mesure de la solitude mais aussi de la liberté qui rend responsable de ses choix.
De retour à Paris depuis peu et régulièrement en Corrèze sur ma terre natale, je prends avec joie le temps à 53 ans d’être relectrice pour les AAT, par goût de l’AT et de l’écrit.

Corinne Hémier
Relectrice AAT

Ma passion pour les langues – russe, espagnol, anglais – et les échanges m’a d’abord conduite à exercer le métier d’interprète de conférence pendant plus de vingt ans.
Lorsque jouer les « messagères de sens » entre des personnes parlant des langues différentes a commencé de perdre de son attrait et de son intérêt à mes yeux, la psychothérapie m’a aidée à trouver les clés dont j’avais besoin pour avancer à la rencontre de moi-même et de mon vrai désir. Je me suis alors formée à l’analyse transactionnelle à l’EAT ainsi qu’à l’analyse transgénérationnelle avec Christine Ulivucci et à la mandalathérapie avec Elizabeth Coret-Leblanc, empruntant ainsi le pont qui m’a menée, dans un premier temps, de la cabine de l’interprète au cabinet de la psychopraticienne, puis dans un second temps, de Paris à Pont-sur-Yonne. Je suis aujourd’hui certifiée en AT par la FP2P.

Après avoir longtemps été la voix des autres, leur JE, j’aide aujourd’hui les autres à découvrir leur propre voix / voie et investir leur JE singulier.
Être relectrice pour les AAT, c’est conjuguer mon intérêt pour l’AT avec mon amour des mots et de l’écrit.